Sélectionner une page

Pour décrocher un crédit privé à Genève, vous devrez être conformes avec la loi fédérale sur le crédit à la consommation (LCC), aux conditions de solvabilité et afficher un profil fiable aux yeux de la banque. Le crédit à la consommation permet de financer et d’acquérir des biens ou des services de consommation (wifi, meubles, électroménagers…) même sans économie. C’est une offre très alléchante qui attire l’attention de nombreux clients. Cette forme de crédit peut occasionner facilement le surendettement vu que les clients prennent une décision à la hâte et ne mesure pas l’ampleur de leur décision. Aussi, pour limiter les risques et protéger au maximum les clients, le crédit à la consommation repose sur un cadre juridique bien strict. Voici les points saillants que vous devrez connaitre concernant le crédit à la consommation, le taux maximum applicable, l’intérêt ainsi que les justificatifs à fournir.

Qui peut souscrire un crédit à la consommation en Suisse ?

Si vous prévoyez de souscrire un crédit à la consommation à Genève, sachez que chaque banque se réfère à des critères bien définis (scoring) avant d’accorder ou non un crédit à chaque profil. En principe, les analyses des banques vont se porter sur :

  • Les revenus fixes et réguliers (des pièces justificatives seront demandées à l’emprunteur)
  • Le taux d’endettement (un taux très faible est exigé)
  • Un reste à vivre assez suffisant
  • L’apport personnel
  • La situation financière et la stabilité de l’emprunteur (le calcul est effectué suivant vos charges, vos revenus ainsi que vos engagements en cours).
  • L’âge

Aucune poursuite ou acte de défauts de biens ne devront être mentionnés dans votre historique. Inutile de noter que les banques vont scruter l’historique de remboursement de prêts de l’emprunteur. Sur la base de ces informations, votre demande de crédit sera validée ou non par la suite.

Pour le cas des frontaliers, vous devrez également être conformes à plusieurs critères pour être en mesure de demander un crédit en Suisse. Pour ceux qui travaillent dans le canton de Genève, un contrat de travail en cours depuis 12 mois au minimum est exigé. Leur domicile doit également se situer dans les régions frontalières à la Suisse, à savoir l’Ain, le Doubs, la Drôme, le Haut-Rhin, Territoire de Belfort ou la Haute-Savoie.

Crédit à la consommation : les justificatifs à présenter

En principe, pour souscrire un crédit à la consommation, vous devrez fournir diverses pièces justificatives. En effet, les banques analysent ces justificatifs pour valider ou non votre crédit ou emprunt. Pour être recevable, votre dossier devra contenir généralement :

  • Une pièce justificative de l’emprunteur et des co-emprunteurs
  • Un relevé d’identité bancaire (RIB) avec no IBAN suisse
  • Un justificatif de votre résidence ou domicile (de moins de 3 mois)
  • Les derniers bulletins de paie (une personne au chômage ne peut en aucun cas souscrire à un crédit à la consommation)

D’autres pièces peuvent également être réclamées au cours de la procédure de demande de crédit à la consommation. Cela dépendra surtout du groupe bancaire à qui vous avez fait appel. Bref, il n’est pas du tout envisageable de souscrire un crédit à la consommation en l’absence de justificatifs en Suisse, que ce soit auprès d’un groupe bancaire ou bien d’un établissement financier. L’étude de la capacité de souscrire à un crédit à la consommation a pour objectif de prévenir le surendettement. Bref, vous ne devrez pas effectuer un achat qui dépasse votre budget et bien calculer votre emprunt.

La LCC fixe le taux d’intérêt maximum admissible

Le contrat de crédit à la consommation est un contrat à travers lequel un prêteur s’engage à verser un crédit à un consommateur sous la forme d’un délai de paiement ou une facilité de paiement. De plus en plus de personnes ont recours à ce type de crédit, malgré le fait qu’il présente de nombreux risques, comme le surendettement par exemple. Le cadre législatif de ces crédits est régi par la loi fédérale du 23 mars 2001 sur le crédit à la consommation (LCC) et son ordonnance d’application (OLCC). A noter que l’article 7 LCC ne traite pas certains types de crédits, entre autres les crédits inférieurs à 500 CHF ou bien supérieurs à 80 000 CHF. En effet, la loi LCC ne s’applique dans ces deux cas précis.

La LCC a fixé le taux d’intérêt effectif global maximum à 15 % pour prévenir l’application des taux d’intérêt disproportionnés. Par ailleurs, le projet d’ordonnance soutient que c’est le taux maximum applicable dans le cadre d’un crédit à la consommation. Ce taux résulte du calcul du taux moyen d’intérêt annuel majoré des frais apposés lors de la conclusion du contrat. Sachez toutefois que pour bénéficier d’un crédit à la consommation, l’emprunteur devra toucher au minimum un salaire net hors impôt de 2600 CHF mensuellement.

Crédit à la consommation : détails sur les caractéristiques

Le crédit à la consommation, généralement appelé « crédit privé » ou « prêt personnel » est versé par un prêteur moyennant des intérêts. L’emprunteur peut dépenser l’argent issu du crédit à la consommation de manière libre, sans contraintes. Fréquemment, les clients optent pour ce type de crédit afin de dépasser des problèmes financiers ou encore pour financer des projets personnels. La LCC et les banques sont du même avis sur l’octroi d’un crédit à la consommation. Ils considèrent que le fait de souscrire à un crédit ne devrait pas engendrer un surendettement.

Les montants de crédit varient entre 3’000 CHF et 250 000 CHF. Quant à la durée de remboursement, elle ne devrait pas dépasser sept  ans, notamment entre 1 à 84 mois. Le montant de la charge mensuelle devrait être ajusté à votre budget personnel. Avant de contracter un crédit, il serait judicieux d’avoir recours au comparatif de taux d’intérêt en ligne. Vous pourrez faire une simulation sur les taux et les mensualités sur un prêt personnel grâce à un calculateur. Cela vous permettra d’avoir une idée du type de crédit le plus approprié à votre projet et de jauger votre emprunt. En quelques minutes, vous pourrez estimer votre capacité de financement suivant le montant du crédit convoité.